présente :

La cantatrice chauve

la pièce culte d' Eugène IONESCO

Accéder directement aux réservations

Première pièce de théâtre écrite par Eugène Ionesco, La Cantatrice chauve, a été publiée en 1950 par le Collège de Pataphysique. La pièce détient le record du monde du nombre de représentations en continu dans une même salle, depuis 1957 au théâtre de la Huchette.
Une pandémie provoquée par l'apparition d'un maudit virus devait interrompre cette impressionnante série...

L'idée de la pièce vient à Ionesco lorsque voulant apprendre l'anglais par le biais de la méthode ASSIMIL, il est frappé par la teneur des dialogues, à la fois très sobres et étranges mais surtout par l'effet surréaliste provoqué par l'enchaînement des phrases proposées par cette publication. Il décide donc d'écrire une pièce intitulée L'anglais sans peine. Lors d'une répétition, le comédien qui joue le pompier transforme « institutrice blonde » en « cantatrice chauve ». Ionesco se lève d'un bond en s'écriant : "C'est le titre !"

Depuis, il n'a pas changé...

Comment se retrouver dans la généalogie de la famille Watson?
Un mari et sa femme peuvent-ils se rencontrer par hasard sans se reconnaître?

Qui sont les parents de la petite fille qui a un œil rouge et un œil blanc (à moins que ce ne soit le contraire!)?
Y-a-t-il oui ou non quelqu'un à la porte quand on sonne?

Le démarchage à domicile pour la recherche d'incendie est-il efficace?
Ce ne sont là que quelques unes des questions fondamentales abordées par la pièce...

Portant un regard critique sur les mœurs bourgeoises du XX° siècle, La Cantatrice chauve est une formidable machine à jouer‚ une machine à faire du théâtre. Ça parle de la petite bourgeoisie soi-disant britannique mais c’est d'abord une parodie comme il y en a peu. Ionesco se moque de la comédie policière‚ du théâtre de boulevard‚ du théâtre bourgeois‚ du théâtre anglais... en un mot il se moque de tout!

Logiques des non-sens, harmonies de l'absurde, les propos s'enchaînent, se tricotent, s’entremêlent jusqu'à la coda finale…

La Cantatrice chauve distille le rire, certes, mais aussi une certaine réflexion à travers les faux-semblants, les convenances ridicules, les mots insignifiants…

C'est donc avec joie que Maldoror vous invite à déguster ce consommé de farces, de surprises, de rires, de finesses et de subtilités qu'elle a pris beaucoup de plaisir à vous concocter, toujours en accordant la prééminence au texte mais en plaçant aussi l' absurde et l' humour au niveau du mouvement, des effets visuels, des effets sonores....

Avec :

Madame SMITH: Dorothée Forman

Monsieur SMITH: Yvon Rouaud

Mary : Barbara Poulain

Madame MARTIN : Angélique Billard Allain

Monsieur MARTIN : Stéphane Perron 

Le capitaine des pompiers : Olivier Sadin

 

Régie lumières et sons : Julie Cotinaud & Amanda Hinault

Mise en scène : Rémi Chagnoux

 

 

Salle de Conférence Espace culturel Sainte Anne
Lannion

10,11,12 mars 20h30
13 mars 17h30
8 et 6 €


Passe sanitaire obligatoire

Réservations en ligne à partir de mi-février