de Victor Haïm

Le propre des dictateurs est d’établir un réseau policier aux mailles si serrées que nul opposant ne puisse s’échapper. Tous les abus du Pouvoir sont permis puisqu’ils sont justifiés par la raison d’Etat et pour légaliser l’inconstitutionnel, on prétexte des pouvoirs spéciaux nécessaires au Gouvernement pour sauver la Patrie.
Mais, quand la machine à broyer la Liberté est en route, qui peut l’arrêter ? Et les hommes qui ont déclenché le mécanisme fatal se retrouvent quelquefois victimes de leurs propres machinations.
Raoul Réal, misérable sbire devenu ministre insigne l’a oublié. Un jour, le puissant devient suspect, le poursuivant devient poursuivi. Il connaît tous les rouages, c’est lui qui les a assemblés. Il ne peut être dupe ni des promesses, ni des menaces, et comme il est responsable du grand décervelage, il ne peut y échapper. Il était bourreau, il devient victime. Victime du système qu’il a lui-même conçu.
Justice immanente ! Oui, si le Dieu qu’il invoque est pour quoi que ce soit dans les manigances des hommes…
Sinon, qui accuser, si ce n’est soi-même, sa propre veulerie, sa soif de pouvoir, sa perversité ?

Mise en scène : Marc de Saint Laurent
Avec : Jean Pierre Denis
et les voix d’Isabelle Martin, Patrick Salou, Yves Le Bivic
Décors et accessoires : Yves Le Bivic
Bande-son : Patrick Chapel
Affiche : Flora Rocaboy

Spectacle à 15 h00

Réservations

Les réservations sont closes pour ce spectacle, il reste sûrement des places, essayez de contacter l'association ou présentez-vous bien en avance le jour du spectacle!.